Dinogenics

Illustré par :

Nikola Matkovic,Grzegorz Pedrycz,Tan Ho Sim

Dinogenics

Créez et gérez votre propre complexe de dinosaures dans ce jeu qui ne manquera pas de vous rappeler un certain film de Steven Spielberg !

Mécanique(s) :

Thématique(s) :

Créé par:

Richard Keene

Infos :

Note :

8,1 / 10

Durée :

Sortie :

2019

Éditeur :

La Boite de Jeu

Présentation de Dinogenics

DinoGenics est un jeu compétitif pour deux à cinq joueurs dans lequel chaque joueur tente de construire et de gérer son propre parc de dinosaures avec succès.

Chaque joueur est à la tête de sa propre société et a accès à son île privée. A chaque saison les joueurs envoient des agents sur le continent pour se disputer l’ADN de dinosaures et d’autres ressources limitées. Une fois collectées les joueurs peuvent construire des clôtures, diverses installations de parc et peupler ce dernier de dinosaures. Les parcs dotés des dinosaures les plus prestigieux attireront le plus de visiteurs. Mais attention, si les dinosaures sont négligés ou mal enfermés ils tenteront de s’échapper et de semer la pagaille dans tout le parc.

Utilisez tous les outils à votre disposition : exploitation de l’ADN des dinosaures mutants, magouilles sur le marché noir ou tout simplement gestion honnête d’un parc, vous avez le choix.

Avez-vous ce qu’il faut pour mener votre entreprise à la victoire ?

Mon avis sur Dinogenics

Stratégiquement profond, bien travaillé et avec une balance quasi-parfaite. Contrairement à ce qu’on pourrait croire les règles sont simples et composants de plutôt bonne qualité. Cependant la conception graphique et les artwork magnifiques, personnellement j’adore ce jeu en partie pour ça.

Dinogenics ne fait rien de révolutionnaire en termes de mécanique mais il fait tout ce qu’il est censé faire parfaitement bien. Certes ont lui reprochera de ne pas avoir eu une licence Jurassic Park, mais pour ma part je pense que c’est plutôt mieux pour la liberté artistique des concepteurs.

J’ai entendu quelques commentaires parlant d’un problème potentiel de « snowballing ». Je crois que ce sentiment vient surtout d’une lecture trop restreinte des règles car le joueur en tête en termes de réputation obtient plus de visiteurs dans son parc certes mais cela n’est pas forcément une fin en soit. La réalité est que les visiteurs ne sont pas aussi fondamentaux pour l’ensemble de la partie et que les dinosaures gagnent des points de victoire chaque saison. Vous pouvez être à la traîne en termes de réputation et recevoir moins de visiteurs dans votre parc mais vous pouvez avoir des dinosaures qui marquent plus de points de victoire chaque saison. Par exemple, dans une partie à 4 joueurs à laquelle j’ai participé, j’ai été en retard en termes de réputation tout au long de la partie tout en marquant progressivement plus de points de victoire via un bestiaire plus diversifié, ce qui m’a permis de gagner à la fin.

Pour ceux qui s’interrogent sur les similitudes avec L’île aux dinosaures, j’aime les deux et ils sont tous deux à garder dans ma collection. Ils n’ont pas grand-chose en commun à part le thème. La façon dont les visiteurs sont gérés est peut-être l’élément le plus similaire de tous les éléments de gameplay, mais même là il y a quelques différences importantes. D’une manière générale, l’île aux dinosaures est plus facile à appréhender, moins punitif et moins interactif. Dans Dinogenics, la phase de placement des ouvriers est très compétitive et chaque tour nécessite de peser les options disponibles tout en sachant que vous ne pourrez pas accomplir tout ce que vous voulez. Les cartes de manipulation peuvent également être très agressives et perturber fortement vos plans et ceux de vos rivaux. Dans une partie à trois joueurs que j’ai jouée et que j’ai fini par gagner de 5 points, tout s’est joué sur une carte de manipulation qui avait généré un écart de 6 points quelques tours plus tôt. Une partie très tendue comme on aime tant !

Video de Dinogenics

Télécharger les règles de Dinogenics